Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Ciné-Débats > Ai-je le droit d’avoir des droits ?

Bannière Ciné-Débats > Ai-je le droit d'avoir des droits ?

Projection Focus Films Grand Est et rencontre avec la réalisatrice : Catherine Réchard

Projection exceptionnelle du film documentaire « Ai-je le droit d’avoir des droits ? » avec la présence de sa réalisatrice, Catherine Réchard.

La projection sera suivie d’une rencontre et discussion avec la réalisatrice.

Catherine Rechard

PHOTOGRAPHE ET RÉALISATRICE FRANÇAISE

Catherine Rechard est photographe et documentariste, originaire de région parisienne. Après des études d’histoire de l’art, elle pratique la photographie, d’abord en studio puis en reportage, pour la presse et l’édition. Elle rejoint l’agence de photographes « Signature » à sa création. Elle suit la formation au cinéma documentaire des Ateliers Varan, et poursuit grâce au cinéma documentaire les thématiques qu’elle explore en photographie. Elle continue de réaliser des reportages photographiques. Elle accompagne des ateliers (Rencontres, ateliers de programmation ou de pratique) en relation avec ses projets, en matière de films ou de photographie. Elle est membre de l’association « Addoc » depuis 2012.

Cycle Focus Films Grand Est : 

Un dispositif de valorisation des films soutenus, tournés et/ou produits dans la région Grand Est.

Logo Grand Est

Ai-je le droit d'avoir des droits ?

2017 | 76'0 | France


Production :Un film à la patte
Réalisation :Rechard Catherine
Image :Rodriguez Grégory
Montage :Nieuviarts Grégory
Musique :Barnes Steven | Jousse Thomas
Son :Pernet Grégory

Résumé

De prison en prison, plusieurs fois par semaine, des avocats se rendent au parloir pour rencontrer les clients qu’ils accompagnent dans leur détention, assurant ainsi une forme de « service après-vente ». A l’intérieur des murs, des détenus s’emparent du droit et entreprennent seuls des procédures juridiques et contentieuses ouvrant pour certains de nouvelles perspectives.

Le film Ai-je le droit d’avoir des droits aborde la prison sous l’angle mal connu du droit, en réponse à la croyance largement répandue, selon laquelle les condamnés en seraient privés dès lors qu’ils sont incarcérés. Dans le sillage d’anciens détenus, de détenus et de leurs avocats, le film s’intéresse à l’exercice du droit à l’intérieur de la prison. La présence de l’avocat à l’intérieur des murs constitue une forme de veille de la société sur la prison et favorise cette incursion des citoyens que les détenus appellent de leurs vœux. Le droit s’y élabore en opposition au populisme pénal. La question du droit des détenus serait donc politique par essence, le reflet d’un choix de société.

Offre spécialeRecevez nos dates et infos en avant première !

Abonnez-vous à notre newsletter.