Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Les Grands Écrans de l’Opéra > Phantom of the Paradise

Les Grands Écrans de l’Opéra - Phantom of the paradise

Le Cycle Cinéma Opéra, saison 2021-2022

Logo Les Grands écrans de l'Opéra

L’association La Pellicule Ensorcelée propose, à l’Opéra de Reims, un cycle de projections autour de la comédie musicale. L’occasion de (re)découvrir des films cultes.

Quand La Pellicule vous ensorcèle

« C’était il y a six ans. Une première collaboration associait l’Opéra de Reims et une structure dédiée à la promotion du cinéma indépendant, de court ou long métrage, La Pellicule Ensorcelée. «…» Mais, pour l’heure, c’est autour d’un cycle de projections que l’Opéra et la Pellicule Ensorcelée ont travaillé. « Il sera centré autour de la comédie musicale, un genre pour lequel je me suis passionné à mon arrivée à Paris, dans les années 1980. Le format me paraît aussi très adapté à ce que nous souhaitons tous pour ces retrouvailles avec les salles de spectacle. Un peu de folie, des propositions qui tranchent, l’envie de vivre ensemble des moments forts… ».

Sur une première sélection d’une vingtaine de films, Jérôme Descamps en a retenu 5 pour cette première saison. Elle s’ouvrira sur la projection du Magicien d’Oz (1939), « un monument du cinéma, le film qui nous donne à voir la transition entre le noir et blanc et la couleur. » Puis ce sera, Phantom of the paradise (1974), « pour cette vision folle qui est celle de De Palma », une surprise moyen-orientale pour FARaway-Festival des arts à Reims 2022, et une comédie musicale « absolument culte » : The Rocky Horror Picture Show (1975), « décalée et subversive, ce que qui est l’essence même du théâtre ». Jérôme Descamps n’oublie où ces films seront projetés. « C’est une véritable expérience de les voir sur grand écran, dans cette bonbonnière qu’est la salle de l’Opéra de Reims, avec à ses côtés d’autres personnes, que l’on ne connaît pas, et qui partagent les mêmes émotions que nous… ». Et c’est également pour cette « expérience » que ce cycle s’achèvera sur West Side Story (1961), « dont on ne peut vraiment apprécier l’incroyable mise en scène que sur un grand écran. Or, qui, aujourd’hui, a déjà vu ce film dans ces conditions ? », interroge le programmateur. »

Texte : Cyrille Jouanno – site de l’Opera de Reims

Billetterie
Réservations sur le site de l’Opéra de Reims

Phantom of the Paradise

1975 | 92'0 | Etats-Unis


Production :Harbor Productions
Réalisation :de Palma Brian
Scénario :de Palma Brian
Interprétation :Harper Jessica | Finley William | Williams Paul
Image :Pizer Larry
Musique :Williams Paul

Résumé

Winslow Leach, jeune compositeur inconnu, tente désespérément de faire connaître l'opéra qu'il a composé. Swan, producteur et patron du label Death Records, est à la recherche de nouveaux talents pour l'inauguration du Paradise, le palais du rock qu'il veut lancer. Il vole la partition de Leach, et le fait enfermer pour trafic de drogue. Brisé, défiguré, ayant perdu sa voix, le malheureux compositeur parvient à s'évader. Il revient hanter le Paradise...

Quand Brian de Palma met en scène une comédie musicale, il y a des grincements dans l’air, la démesure n’est pas loin.


Offre spécialeRecevez nos dates et infos en avant première !

Abonnez-vous à notre newsletter.