mercredi 13 janvier 2016

Monde en Docs > The look of silence

Reims (Marne) - Cinémas Opéra 20H30 4€

Le sous-titre de ce cycle de projections pourrait être : « Priorité à l’éclectisme » ou « Vive la diversité » ou encore « Ode à la complexité ».

Il faut attendre très tard le soir ou appuyer sur le replay de nos box pour découvrir de bons films sur l’état du monde.

Monde en Docs vous propose de très bons films et des réalisateurs imaginatifs.

Certes, tous les films ne sont pas des comédies, mais par contre ce sont tous des moments forts à partager.

  • The look of silence

    2015 / 120' / Danemark / Couleur

    Adi Rukun est ophtalmo itinérant. Au gré de ses visites, il enquête sur les circonstances de la mort de son frère aîné, accusé de « communisme » et assassiné pendant les grands massacres de 1965 et 1966 en Indonésie. 
 La caméra de Joshua Oppenheimer accompagne Adi dans sa confrontation avec les assassins. Patiemment, obstinément, malgré les menaces, ils s'emploient ensemble à vaincre le tabou du silence et de la peur.

    « The Act of Killing montre les conséquences de ce qui arrive lorsque l’on construit une réalité quotidienne sur la terreur et le mensonge. The Look of Silence explore ce que signifie d’être un survivant dans une telle réalité. Réaliser un film sur les survivants d’un génocide implique inévitablement de marcher sur un champ miné de clichés, qui servent pour la plupart à créer un protagoniste héroïque avec lequel on peut s’identifier, offrant ainsi la fausse assurance que, dans la catastrophe morale de l’atrocité, on n’est rien à coté des coupables. _Pour naviguer dans ce terrain miné de clichés, il faut explorer le silence lui-même. Le résultat, The Look of Silence, est, j’espère, un poème qui parle du silence qui naît de la terreur – un poème qui parle de la nécessité de briser ce silence, mais aussi du traumatisme qui vient alors même que le silence est brisé. Peut-être que ce film est un hommage au silence – un rappel au fait que même si l’on veut aller de l’avant, détourner le regard et penser à autre chose, rien ne rendra jamais entier ce qui a été brisé. Rien n’éveillera les morts. On doit s’arrêter, reconnaître les vies qui ont été détruites, faire l’effort d’écouter le silence. » J.O.

    Production : Final Cut for Real

    • Joshua Oppenheimer

    • Lars Skree

    • Niels Pagh Andersen

    • Seri Banang, Mana Tahan