Pascal Base

  • 46bis

    1988 / 3' / Noir & Blanc

    Le film, tourné à la diable en 24 heures dans la cour de ce qui était autrefois le Théâtre de Belleville, possède la palette noire et blanche des petits matins gris. Il est rapide, ludique, brillant sans ostentation, populiste et ésotérique, porté par la tendresse hallucinée d'une danse aux allures rimbaliennes. Il renoue avec la haute tradition du surréalisme et la veine des grands affranchis.

    • Pascal Base

    • Sara Denizot, Laurence Rondoni