Alan Schneider

  • Film

    1965 / 22'

    Esse est percipi – Etre c’est être perçu (Berkeley). Soit un film muet (un seul mot, et quel mot…) où un homme fuit le regard de l’autre (la caméra) dans trois lieux : la rue, l’escalier et la chambre. « Il apparaîtra seulement à la fin du film que l’œil poursuivant est celui, non pas d’un quelconque tiers, mais du soi. […] Climat comique et irréel » (Samuel Beckett)

    • Alan Schneider

    • Samuel Beckett

    • Boris Kaufman

    • Buster Keaton