samedi 27 août 2016

Cabaret Vert => Focus Festival Vidéo d'Art du Grand Est

Charleville-Mézières (Ardennes) 19H00 Entrée libre

 

Le Chapiteau aux images  Des films tombés sur la tête !

 Dans la pénombre du chapiteau, trois écrans diffusent en continu un panorama international qui regroupent des dizaines de films en quatre jours : des films courts, des clips, des étonnements, des bizarreries, des découvertes, des nouveaux-venus, des surprises, des artistes drôles et impertinents....

Focus Festival Vidéo d’Art du Grand Est

Plein feu sur la jeune création de Reims à Dijon en passant par Nancy, Metz, Epinal, Strasbourg et Mulhouse. 15 films pour découvrir des étudiants explorateurs des images et des sons.

Ecran 1 :

Photo Trottoir

Onomatopées

Compas

Déploiement

Ecran 2 :

Rue de mon désert

Techno savoir

En haut des étagères

Deuschland-Zeigeist

Ecran 3 :

La petite chambre

Comment être un seau

Pain Azyme

Objets de mémoire

  • Photo Trottoir

    2015 / 7'6" / France / Couleur

    Cette vidéo interroge les apparences par un jeu qui met en interaction des passants entre eux. Comment voit-on les autres ? Que dit-on de la société ? Comment l'imaginaire révèle nos préjugés mais aussi comment parler de soi en parlant des autres.

    Sélectionné au "Festival Vidéo des Ecoles d’Art du Grand Est"

    Production : ENSA Dijon

  • Onomatopées

    2016 / 2'15" / France / Couleur

    À partir de la sonorité de plusieurs onomatopées coréennes, montrer comment sa signification en découle et mimer l’action. Jouer avec les codes des vidéos d’apprentissage de langue, pour montrer la façon dont les onomatopées s’inscrivent dans la culture auxquelles elles appartiennent. Apprendre une langue peut donc baser par l’apprentissage de gestes et de sons qui ne veulent rien dire : apprendre des bêtises.

    Sélectionné au "Festival Vidéo des Ecoles d’Art du Grand Est"

    Production : ESAL Epinal

  • Compas

    2015 / 4'12" / France / Couleur / Noir & Blanc

    Au milieu d’une cuisine, une jeune femme tourne en rond, suivant obstinément l’objectif de la caméra en mouvement. Etrange course dans un décor instable, manège égocentrique où le corps qui s’acharne perd la cadence. Comment rester dans le cadre d’un système pressé qui lui, ne s’essouffle jamais ?

    Sélectionné au "Festival Vidéo des Ecoles d’Art du Grand Est"

  • Rue de mon désert

    2015 / 4'17" / France / Couleur

    Je suis une Taïwanaise. Je n’avais pas vraiment connu une Chinoise quand je suis resté à Taïwan. Je suis une insulaire, et je suis complètement une étrangère dans ce continent. Mais je rencontre une chinoise, on parle une même langue dans un pays étranger, et j’essaye de savoir son souvenir par sa parole, et de revoir les mémoires en commun. Nous sommes si différentes, et en même temps nous sommes pareilles.

    Sélectionné au "Festival Vidéo des Ecoles d’Art du Grand Est"

    Production : ENSA Nancy

  • TECHNO SAVOIR

    2016 / 12' / France / Couleur

    « Techno savoirs » est une proposition d’un travail du collectif RAMDAM issu de l’atelier Web TV au sein de l’ESAL Metz. Ce projet expérimente le principe d’hybridation, en mixant des codes associés à la culture de « masse media » avec des théories conceptuelles. La forme est revisitée, utilisant des contenus détournés du flux télévisuel et web, par un fond piraté permettant une réappropriation des images ainsi qu’une circulation différente de savoirs.

    Sélectionné au "Festival Vidéo des Ecoles d’Art du Grand Est"

    Production : ESAL Metz

  • En haut des étagères

    2015 / 1'29" / France / Couleur / Noir & Blanc

    Mes parents m'ont longtemps défendu d'accéder aux rayons du haut de la bibliothèque familiale. Mais pourquoi alors les laisser visibles à mon regard d'enfant ?

    Sélectionné au "Festival Vidéo des Ecoles d’Art du Grand Est"

    Production : ENSA Dijon

  • Deutschland-Zeitgeist (Allemagne-esprit du temps)

    2016 / 6'10" / France / Couleur

    Deutschland-Zeitgeist (Allemagne-esprit du temps),propose une balade dans le temps, entre souvenirs au passé et souvenirs au présent. En utilisant uniquement des images d’archives, c’est l’esprit du temps qui règne entre l’Allemagne et la France de 1935 à nos jours que j’ai cherché à reconstituer.
 Tantôt en allemand, tantôt en français les souvenirs refont surface d’une façon presque synesthésique.

    Premier prix au "Festival Vidéo des Ecoles d’Art du Grand Est"

    Production : ESAD Reims

  • La petite chambre

    2016 / 6'5" / France / Couleur

    Je m’installe confortablement dans un degré de sommeil avancé. La petite chambre, autour les murs. En boucle mes pensées, en boucle, encore, Une errance quotidienne sur la toile, un rappel aux mauvais rêves.

    Sélectionné au "Festival Vidéo des Ecoles d’Art du Grand Est"

    Production : ESAD Reims

  • Comment être un seau

    2016 / 1'51" / France / Couleur

    Comment être un seau ? D’abord, vous devez mettre une petite tasse sur votre tête…

    Sélectionné au "Festival Vidéo des Ecoles d’Art du Grand Est"

    Production : HEAR Mulhouse/Strasbourg

  • Pain Azyme

    2015 / 9'20" / France / Couleur

    De quoi parle-t-on durant la révélation de Noël ? Portrait d’une famille de l’intérieur.

    Sélectionné au "Festival Vidéo des Ecoles d’Art du Grand Est"

    Production : HEAR Mulhouse/Strasbourg

  • Objets de mémoire

    2016 / 2'41" / France / Couleur

    Une dame raconte sa vie, ses souvenirs, ou ses souvenirs qui s’effacent…

    Sélectionné au "Festival Vidéo des Ecoles d’Art du Grand Est"

    Production : HEAR Mulhouse/Strasbourg