Pourquoi filmez-vous ?

Nous demandons aux réalisateurs de répondre à cette question simple et essentielle : « Pourquoi filmez-vous ? » Voici leurs réponses.

< afficher toutes les réponses

Mathias Gokalp a répondu :

Au début, mon envie de faire des films est venue de la cinéphilie : une enfance et une adolescence passées dans les salles obscures. Et puis, lorsque j'ai commencé à filmer moi-même, il y a eu le plaisir de cadrer, d'ordonner le monde visible, et la volonté de maîtriser un langage complexe. Après des années, ce désir existe toujours : je suis à la fois lent, lent à faire des films, lent surtout à comprendre que le prix qu'il me faut payer pour ces courts moments de bonheur où je réalise est énorme.

Il y a autre chose. Je ne crois pas à l'originalité du message que j'essaie de délivrer, ni même à son caractère personnel. Mais je suis persuadé de son importance, et de plus en plus convaincu que peu de gens veulent l'écouter, ou du moins qu'on est en train de persuader le public que ça ne l'intéressera pas.

J'essaie de dire quelque chose à quelqu'un qui ne veut plus l'entendre. J'essaie de trouver la manière pour rappeler ce qui me paraît être des vérités élémentaires : que la société dans laquelle nous vivons est injuste mais qu'elle n'est pas immuable, que pour beaucoup le travail est une souffrance, que la poésie n'est pas un accessoire superflu de nos vies. (Juin 2005)

Mathias Gokalp, réalisateur des films Le droit chemin et Mi-temps. Sur Mathias Gokalp, consultez notre dossier.

Films réalisés