Les Contes de l’horloge magique

1920 / 35mm / 65' / France / Couleur / Noir & Blanc

3 histoires en un seul film : La petite chanteuse des rues/La petite Parade/ L’Horloge magique Dans le secret de son atelier, maître Bombastus construit une horloge étrange, dotée de savants mécanismes et de petits automates. Nina, sa petite-fille, se hâte de coudre les costumes des personnages et rêve de rois, de chevaliers et de princesses… À minuit, tic, tac, tic, tac, l’horloge se met en marche et Nina pénètre dans le royaume magique où tout est réglé comme du papier à musique ; lorsqu’elle ose arrêter la course du temps, elle entre dans le pays des rêves… et plonge dans trois histoires de la comédie burlesque au conte féerique

On entre dans un monde irréel où les fleurs parlent et dansent, où tout n’est que grâce et fraîcheur. On songe à la remarque de Godard : " Pourquoi dit-on "J’ai vu un vieux Chaplin", alors qu’on ne dit jamais "J’ai vu un vieux Vermeer" ou "un vieux Rembrandt" ? " La jeunesse de ces petites merveilles datant des années 20 est une réponse éclatante. Télérama – Bernard Génin Un bien joli tryptique d’histoires sans paroles qui peut initier de très jeunes enfants à la magie du cinéma. TélécinéObs – Jean-Philippe Guérand

Prix Spécial du Jury et Prix du Public à Auxerre

Production : Léona-Béatrice Martin-Starewitch

  • Ladislas Starewitch

  •  Ladislas, Irène Starewitch

  • Ladislas Starewitch

  • Jean-Marie Senia

  •  Rufus, Nina Star

  •  Ladislas, Irène Starewitch

Date de diffusion :