Entropie

2002 / 10' / France / Noir & Blanc

Une jeune femme est réveillée en plein rêve par un robinet qui fuit. Lorsqu’elle se lève pour le fermer, les objets qui l’entourent se mettent à vibrer de manière surnaturelle. Elle cherche à comprendre, mais la voilà à nouveau transportée dans un rêve. Le film met en scène la danseuse et chorégraphe Emmanuelle Huynh dans une atmosphère insolite où tout semble soumis à la loi de l’entropie (toute chose se transforme au cours du temps, ainsi peut-on définir la loi d’entropie).

"Dans le film de Jérôme Thomas, rien n’est stable, rien n’est certain. Si la mise en scène est classique, ce court-métrage déroute par l’absence de récit. Ce n’est pas non plus un «film de danse». Ici règne une subtile ambiguïté. La frontière entre rêve et réalité s’est évanouie : l’eau qui coule dans la nuit s’infiltre dans le rêve, et le monde au réveil est agité d’étranges bruits. Dans cet univers flottant, les vibrations sonores dissimulent des rythmes, et la grâce contenue des gestes semble annoncer la danse. Mais cet entre-deux indéfinissable, pour inquiétant qu’il soit, n’est-il pas le propre de cet art du mouvement, par essence transitoire ? Ramenée à un degré d’incertitude, la danse retrouve ses origines : celles d’un jeu avec les éléments. La chorégraphie minimaliste de la dernière séquence le formule mystérieusement : écrasé au sol, en jouant avec la pesanteur, le corps parvient à s’élever." Texte de Sylvain Maestraggi

Production : Conseil Général de Meurthe et Moselle, Le Fresnoy, Musée La Piscine/Roubaix, Ville de Nancy

  • Jérôme Thomas

  • Frédéric Dryja, Jérôme Thomas

  • Patrick Dehalu

  • Siegfried Canto

  • Emmanuelle Huynh

Date de diffusion :