Augmented Shadows

2010 / Corée / Couleur

Réalisée avec openFrameworks, Augmented Shadow est une interface permettant de générer des ombres virtuelles issues d'objets réels. Cette application pleine de fantaisie permet de jouer et d'utiliser les ombres, entre monde réel et monde virtuel : une manière ludique de faire apparaître un monde fantastique de l'obscurité. À votre gré, déplacez les cubes et chamboulez l'écosystème. Réalisée par le designer Sud-Coréen Joon Moon avec openFrameworks, Augmented Shadow développe le concept de réalité augmentée, utilisant ombres et lumières tel un réel écosystème. Chaque action sur les objets réalise une réaction en chaîne.

Augmented Shadow est une table interactive lumineuse sur laquelle sont disposés des cubes blancs et un cube transparent. Chacun des cubes est mobile, le cube transparent représente la source de lumière, et les autres (cubes blancs) symbolisant une habitation, génèrent une ombre de manière virtuelle. Cette ombre est augmentée car elle représente une maison. Ainsi en déplaçant les cubes, on va modifier les données de l’éclairage virtuel, ce qui va avoir des conséquences sur l’exposition de ces habitations augmentées, et donc, sur l’écosystème de ce village virtuel. Par exemple, lorsqu’une maison se trouve dans la pénombre, son habitant en sort pour « aller chercher de la lumière » et la ramener chez lui. En plus de proposer une interaction directe avec l’utilisateur, Augmented Shadow permet de créer et de « perturber » un monde virtuel à partir d’objets tangibles, dans un rapport non direct mais de cause à effet. Bien plus qu’un projet, on retrouve ici une réelle œuvre d’art avec un écosystème virtuel évoluant en fonction des actions de l’utilisateur.

L'oeuvre de Joon Moon respecte une des notions philosophiques orientales liée à une conception cyclique de la naissance et de la mort : en effet, c'est une boucle sans fin où mort et vie se succèdent. Ici, le cube transparent a pour but de donner la vie, de donner de l'énergie. Lorsqu'il est détecté sur la table, il fait apparaître le symbole du soleil et permet à la végétation de pousser. Les autres cubes ont pour représentation un lieu de vie, un lieu habité...ce sont des maisons. En orient, certaines croyances ancestrales laissent entendre que chaque maison possède une âme. C'est le cas dans cette représentation numérique de l'artiste : des personnages vont et viennent du soleil aux maisons afin d'y apporter de l'énergie. Cette dernière est cyclique et possède une durée de vie : la maison s'illumine dès qu'un personnage lui apporte une boule de feu provenant du soleil, mais cette énergie se consume et la maison finit par s'éteindre pour ne laisser qu'un contour noir, une ombre de l'habitation. Pourtant les personnages, lorsque les maisons s'éteignent, vont toujours rechercher de l'énergie afin de les alimenter. L'oeuvre de Joon Moon est liée à la boucle sans fin propre aux philosophies orientales, comme le Bouddhisme.

Date de diffusion :